≡ Menu
Centre de Connaissance

Guerre en Ukraine – Analyse – Taygetan Intelligence Conclusions

Swaruu X (Athéna) : Ces informations, ou plutôt ces conclusions, ont été recueillies au cours d’une année. Elles proviennent de l’observation depuis l’orbite, et de nos vols qui observent tout de près. Elles proviennent également de plusieurs autres sources anonymes importantes.

Bien qu’il y ait des choses qui ne collent pas tout à fait, comme vous le constaterez ci-dessous, la conclusion est la suivante : Ce qui se cache derrière la justification de la guerre est une tentative de l’Occident de renverser le régime de Poutine et d’installer un gouvernement fantoche de la cabale occidentale en Russie.

Ce que nous savons de nos sources, c’est que l’Occident mène une guerre d’usure contre la Russie pour l’affaiblir et forcer un changement politique et de régime contre Poutine et ses partisans… en utilisant l’Ukraine comme mandataire. En d’autres termes, ils tendent un piège à la Russie pour la forcer à intervenir en Ukraine, et pendant ce temps, ils alimentent la machine de guerre ukrainienne avec du matériel occidental pour prolonger la guerre.

En mars 2022, quelques semaines seulement après le début de la guerre, Kiev et Moscou ont conclu un accord de cessez-le-feu qui convenait aux deux parties. Cette information a été corroborée de manière indépendante par nos sources à différentes dates.

Le cessez-le-feu n’a pas été respecté par les forces ukrainiennes, qui ont commencé à attaquer des installations frontalières à l’intérieur du territoire russe, sous la tutelle et avec le soutien des forces armées occidentales. Cette information a également été corroborée par de multiples sources. Cela a poussé Moscou et Kiev à reprendre les négociations.

Le cessez-le-feu n’a pas été respecté par les forces ukrainiennes, qui ont commencé à attaquer des installations frontalières à l’intérieur du territoire russe, sous la tutelle et avec le soutien des forces armées occidentales. Cette information a également été corroborée par de multiples sources. Cela a poussé Moscou et Kiev à revenir à la table des négociations, ce que les médias occidentaux ont occulté dans leurs informations. Le président fantoche de l’Ukraine, Zelenski, un agent de la CIA, a reçu pour instruction de nier tout accord de cessez-le-feu. C’est ainsi que l’Occident a commencé à fournir à l’Ukraine des équipements pour lutter contre la Russie. Non seulement du matériel, mais aussi de l’infanterie et du personnel des forces spéciales occidentales de l’OTAN qui ont opéré et continuent d’opérer en Ukraine contre la Russie, sous le drapeau ukrainien.

L’USAF et l’US NAVY effectuent constamment des raids de bombardement en Ukraine, soi-disant contre des cibles russes. Toutefois, comme cela s’est produit au Viêt Nam, la grande majorité des cibles à bombarder s’avèrent être des bâtiments en ruine ou des cibles situées à l’intérieur de forêts, où il n’y a rien d’autre que des plantes et des écureuils. Cela justifie la production de missiles et de bombes. L’objectif était d’éliminer Poutine, comme je l’ai déjà dit, bien que la guerre se soit prolongée parce que l’objectif principal est que la Russie perde sa force de guerre, par « attrition ».

Cependant, Moscou a su moduler ses forces en conservant les meilleures, ce qui explique pourquoi nous n’avons pas vu de machines de guerre russes avancées sur le front, comme nous l’avons déjà commenté ici.

Le résumé de ce qui s’est passé, ou de ce qui a été réalisé jusqu’à présent, est que le stratagème occidental n’a pas fonctionné, car la Russie reste plus forte que jamais, tant sur le plan militaire que sur le plan économique. La vox populi qui m’a été envoyée par ma source indique que Poutine et son parti jouissent d’un taux d’approbation de plus de 75 %, ce qui est historiquement parlant le plus élevé dans toute la Russie.

Ce qui se passe actuellement en Ukraine n’est pas bon, et cela a été corroboré en direct par deux « avions » terrestres que les Taygètes possèdent, du type classifié, avec un équipement photographique le 26 février. Oui, nous utilisons ces avions, même s’ils sont « un peu » modifiés.

La guerre est localisée, et les raisons politiques sont plus ou moins fausses, mais le terrain, les villages sont dévastés, et les données estimatives qui nous ont été fournies indiquent que la population générale de l’Ukraine a diminué de 30 à 40 % depuis le début de la guerre.

Il convient de noter que les villages civils sont les plus touchés, la plupart d’entre eux étant totalement ruinés, tandis que les cibles plus « prestigieuses », telles que les lieux d’intérêt politique pour la Cabale, restent intactes.

Ce qui se passe, c’est que les forces de l’OTAN combattent les forces russes à l’intérieur du territoire ukrainien, et ce qui parvient aux médias occidentaux n’est que mensonges et propagande. Comme Mari Swaruu vient de le dire, la guerre ne s’intensifiera pas à l’échelle mondiale, mais elle peut s’intensifier à l’échelle régionale.

La Russie s’est défendue et les preuves indiquent qu’elle n’est pas l’agresseur, c’est l’Occident qui l’est, car l’invasion russe était dès le départ considérée comme nécessaire par le Kremlin étant donné que les forces occidentales étaient déjà nichées à Kiev dans le but d’attaquer la Russie de toute façon. La Russie les a simplement devancés, compliquant ainsi le plan des Occidentaux, car les faits confirment que leur plan visant à renverser le gouvernement de Poutine ne fonctionne pas. Et la guerre d’usure prend effet, mais du côté opposé, contre l’OTAN.

C’est ce qu’a également observé le CIC depuis qu’il a été confirmé que l’attaque contre le gazoduc Nord Stream avait été menée par l’US NAVY lors des manœuvres d' »entraînement » dans la Baltique au cours des semaines précédentes, alors que nous savons que l’auteur de la bombe qui a détruit le gazoduc était en fait le gouvernement norvégien, qui fait partie de l’OTAN.

Il s’agissait de limiter les énormes profits que le gouvernement russe, selon eux, réalisait en vendant le gaz à l’Europe, et plus précisément à l’Allemagne, ce qui, en réalité, a eu l’effet inverse, affaiblissant l’Allemagne et l’Europe sur le plan industriel et, par voie de conséquence, sur le plan militaire. Et pas la Russie qui, ayant vu venir le coup, a pris ses précautions, car les chiffres qui nous ont été communiqués, corroborés de manière indépendante par d’autres sources, indiquent que l’économie russe s’est renforcée depuis le début de la guerre. Étant donné que les sanctions internationales à l’encontre de la Russie n’ont fait que nuire à l’économie de ceux qui les ont imposées. Le plan visant à renverser Poutine s’est littéralement retourné contre les Occidentaux. Cependant, dans le processus, le peuple ukrainien a été détruit dans une proportion estimée à 45 %.

La machine militaire russe a une suprématie absolue sur l’Ukraine, ce que nous confirmons objectivement. Ce qui se passe, c’est que l’Occident, en utilisant un « proxy » pour attaquer la Russie, c’est-à-dire l’Ukraine, n’opère pas dans ce pays avec sa pleine capacité de guerre, et ne pourra pas le faire. La Russie, elle, est en mesure de le faire.

Ce que l’Occident utilise maintenant à sa convenance, c’est l’appel à l’infanterie, aux nouvelles recrues européennes pour mener une guerre « à l’ancienne », dans le style de la Première Guerre mondiale, où l’infanterie irait de l’avant et supporterait les pertes les plus lourdes, étant donné qu’une guerre moderne ne nécessiterait pas beaucoup d’intervention de l’infanterie. Ce qui nous amène à conclure que cela fait partie de l’agenda de la dépopulation. Comme toujours.

Bien que ce rapport semble très favorable à Poutine, et il l’est, c’est ce que toutes les données réunies montrent, après le dur labeur du CIC de relier les points afin de tirer des conclusions. Cependant, il y a un gros caillou dans la chaussure de Poutine, et c’est sa pleine coopération lorsque la fausse plandémie s’est produite.

Nous savons qu’en fin de compte, tout est lié, et je ne vais pas aller à l’encontre de ce que Mari vient de dire, à savoir que la cabale contrôle les deux camps. Je vous donne juste ce rapport d’un point de vue plus 3D, à l’intérieur du jeu, et non du point de vue du sommet du jeu que Mari et Yazhi ont.

Qui gagne la guerre ? Personne, mais tactiquement parlant en termes de guerre, la Russie a une suprématie totale.

Robert : Merci, Tina.

Swaruu X (Athéna) : Il n’y a pas de quoi. Ce qu’ils disent dans les médias sur les hélicoptères russes abattus et yada yada, c’est de la foutaise et juste de la propagande occidentale. Et le fait même que YouTube ne permette pas de parler ouvertement de cette guerre, indique clairement que la Cabale cache quelque chose de très sérieux. Et c’est ce que je viens de vous dire plus haut.

Gosia : Je vous remercie. Ce que vous dites a beaucoup de sens. Mais j’aimerais savoir comment Poutine et l’autre camp qui travaille pour les mêmes personnes s’intègrent dans ces conclusions.

Swaruu X (Athena) : Comme nos sources le confirment, il y a une lutte de pouvoir en Russie et Poutine ne contrôle pas tout. Cette lutte de pouvoir est évidente car l’Occident finance les opposants de Poutine et les a déjà placés dans des endroits clés pour les utiliser au bon moment lorsqu’ils renverseront le gouvernement russe et mettront en place leur gouvernement fantoche. Ces opposants à Poutine sont déjà prêts à imposer leur gouvernement qui irait totalement dans le sens des directives des Illuminati, de l’agenda 2030 et de la mondialisation. Le gouvernement de Poutine est opposé à cette mondialisation, il est donc nécessaire pour eux de l’écarter rapidement.

Le gouvernement de Poutine le savait et a pris les mesures nécessaires, ce qui l’a contraint à déclencher la guerre contre l’Ukraine, car c’était le seul moyen pour Moscou de mettre fin au soutien, à la fois tactique et financier, des groupes russes internes qui s’opposent à son gouvernement. Nous pouvons donc conclure que tout indique que, à un niveau plus ou moins bas, Poutine est toujours du « bon côté ».

La raison de la guerre elle-même, du point de vue russe, était d’éliminer la menace que l’Occident imposait à la Russie, en utilisant Kiev comme mandataire. En d’autres termes, depuis le début, la Russie n’a fait que se défendre.

Gosia : Je comprends. Mais je ne vois toujours pas clairement en quoi Poutine et l’autre partie travaillent ensemble. Si Poutine et l’Ukraine avaient déjà conclu un accord, qu’il n’a pas été respecté et que tout a été prolongé, cela indiquerait qu’à un certain niveau, ils ne travaillent pas ensemble, ou du moins qu’ils ne sont pas conscients que leurs patrons sont les mêmes. Mais Poutine n’en serait pas conscient ? Cela indiquerait qu’il est d’un niveau inférieur.

Swaruu X (Athena) : Nous ne disposons pas de ces données, nous ne pouvons toujours pas faire entièrement confiance à Poutine. Et justement, cela indique qu’il y a des factions ou des groupes d’opposition au sein même de la Russie. Comme je l’ai expliqué, cela suggère à nouveau que les Occidentaux préparaient un plan pour renverser le gouvernement de Poutine. En d’autres termes, certaines parties de la Russie s’opposent fermement au gouvernement de Poutine.

Il y a aussi un élément qui fait que Poutine ne semble pas être l’original.

Gosia : Et que disent les Karistus ?

Swaruu X (Athéna) : Les Karistus ne disent rien, nous ne savons même pas s’ils sont encore en orbite directement, bien qu’ils soient toujours dans leurs bases là-bas parce qu’ils sont en grand nombre.

Robert : Et Poutine ne sait pas qui sont ces marionnettes de l’ombre pour les envoyer en « vacances » en Sibérie ?

Swaruu X (Athéna) : Apparemment, ils ont réussi à se placer dans des positions de pouvoir qui les rendent temporairement intouchables, des pouvoirs qui ne peuvent être supprimés qu’en arrêtant l’aide occidentale qu’ils reçoivent par l’intermédiaire de Kiev.

Gosia : Et une chose. Vous avez mentionné plus haut que vous avez constaté que l’Occident ne bombarde que des sites isolés ou des ruines, pour justifier les dépenses. Mais vous avez également rapporté qu’il y avait des destructions. Quelle est donc la principale source de ces destructions ? Ils doivent bien bombarder quelque chose, s’il y a 40 % de destruction.  

Swaruu X (Athena) : Oui, mais toutes les cibles ne sont pas contre des choses inertes. Il est clair que l’Occident a bombardé les populations ukrainiennes sous fausse bannière en accusant les Russes, et je vous l’ai signalé moi-même l’année dernière. Mais les Russes bombardent aussi, pendant les batailles, oui.

Robert : Eh bien, il y avait des zones en Ukraine qui étaient pro-russes. Peut-être que ce sont elles qui ont été le plus durement touchées.

Swaruu X (Athena) : C’est vrai, alors il y a ces trois ou quatre provinces ukrainiennes, pro-russes et limitrophes de la Russie, qui ont été les plus touchées.

Robert : Donc, la guerre d’usure va continuer jusqu’à ce qu’elle amène l’Europe à un état comme le Venezuela ?

Swaruu X (Athena) : C’est possible oui, plus encore si la Russie s’affaiblit, car cela fait partie du plan de la Cabale de provoquer la destruction du monde occidental pour le reconstruire sur les cendres de la civilisation précédente. Dans ce cas, tout indique jusqu’à présent que la Russie arrête le mondialisme et l’agenda 2030. Le fait est que la Cabale occidentale doit supprimer le gouvernement de Poutine, sinon leurs plans mondialistes ne fonctionneront pas.

Gosia : Pensez-vous que la guerre pourrait s’étendre aux pays voisins comme la Pologne ?

Swaruu X (Athena) : Si la Russie s’affaiblit, oui. Ce qui empêche la guerre de s’étendre, c’est la puissance militaire de la Russie. Tant que l’Occident considère la Russie comme forte, la guerre ne s’étendra pas. Si la Russie s’affaiblit, elle s’étendra parce que l’OTAN profitera de la situation stratégique pour avancer contre Moscou.

Le rapport que je vous ai remis aujourd’hui est le résultat d’une année de recherche. J’espère qu’il vous sera utile. A la prochaine fois !

Source : https://swaruu.org/en/transcripts/war-in-ukraine-analysis-taygetan-intelligence-conclusions